9 avenue de la Marne, 77100 Meaux
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 50 66 46 31

Musicothérapie & Spiritualité

La spiritualité dans le monde médical 

 

La prise en compte de la souffrance spirituelle dans les soins doit beaucoup à la pionnière des soins palliatifs Cicely Saunders, par son concept de global pain. La douleur globale comprend la douleur physique, mais également les souffrances psychologiques, sociales et spirituelles. Elle fait d’ailleurs partie de la partie de la définition des soins palliatifs de l’OMS.

Elisabeth Kübler Ross, une autre pionnière des soins palliatifs, apporte une grande contribution avec son modèle des cinq phases du deuil et ses recherches sur les expériences de mort imminente.

Depuis près de 25 ans, les publications scientifiques foisonnent à propos de la spiritualité dans la littérature médicale. Un nombre important d’études montre que les patients font appel à leur spiritualité pour les aider à faire face à la maladie et que cela augmente leur résilience. Ces travaux ont fait naître le concept de Spiritual Care qui est devenu une nouvelle discipline clinique et académique. 

Le concept de «spiritualité» est plus large que celui de «religion», il renvoie à une dimension anthropologique et désigne la capacité de l’homme à questionner le sens de son existence et à faire l’expérience d’une dimension transcendante, qu’elle soit nommée en des termes religieux ou séculiers.

Musicothérapie et spiritualité

Des liens étroits qui unissent musique et sacré. Ces liens apparaissent dans toutes les cultures et à toutes les époques. E Lecourt parle de cinq caractères principaux : harmonie, d’origine divine et/ou cosmique, extérieure à l’individu, au pouvoir de révélation, d’osmose, avec des effets thérapeutiques constatés. Tout cela est amplement illustré dans les mythes et racines universels. Lecourt évoque également deux prototypes culturels : la musique cathartique et la musique sédative[ii].

Dans un livre sur le Spiritual Care et les professions paramédicales, Clare O’Callaghan fait une révision de toute la littérature sur musicothérapie et spiritualité[iii].

De multiples publications mettent l’accent sur la dimension spirituelle de la musique, en particulier auprès de patients atteints de cancer. Les patients parlent d’expériences de transcendance qui donnent du sens, d’augmentation du bien-être spirituel. 

La musique peut aider les personnes à une connexion avec leur être authentique, les aider à exprimer ce qui est important et a du sens pour eux. 

En synthétisant les différentes études, on relève que la musicothérapie permet de :

  • Explorer le sens de la vie d’une personne et son Dessein
  • Explorer les attitudes, croyances, idées, valeurs et préoccupations concernant la vie et la mort
  • Affirmer la vie et sa dignité en favorisant les réminiscences

La musique est pour elle un moyen d’entrer en connexion avec le Soi définit par CG Jung. C’est le moyen d’accéder à l’expérience spirituelle de la transcendance.

« L’accès au numineux est la seule véritable thérapie ». CG Jung[i]

 

[1]Le rôle de la musique dans le bien-être spirituel, Masko

[2]Music therapy in Palliative Care, David Aldridge 

[3]Dying a transition Monika Renz. Etude : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22798635/

 

[i]Carl Gustav Jung, Correspondance,2 : 1941-1949, 1993, p. 114

[ii]Qu’est-ce que la musicothérapie ? Edith Lecourt

[iii]Music therapy and spirituality Clare O’ Callaghan in Spiritual Care for allied health practices

Ecrivez votre article ici...


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion